Kep et ses environs

Après la visite des temples d’Angkor, nous nous dirigeons sur la côte. Notre point de chute : la ville de Kep. Ancienne ville de plaisance pour l’élite coloniale française, c’est aujourd’hui le crabe bleu qui fait la renommée de cette localité.

Nous trouvons un hôtel très mignon en face de la plage tenu par une française. D’emblée nous nous sentons comme des coqs en patte. L’atmosphère qui règne dans cette ville ressemble à l’ambiance des villes de bord de mer pendant les vacances d’été en France. Un vrai moment de bonheur. Nous sommes ravis de revoir la mer et la plage. Nous allons finalement rester une semaine pour profiter de ce lieu, découvrir les environs et passer deux jours sur l’île aux lapins.

On arrive même à manger des complètes et boire du pastis (un vrai goût de vacances!)

Toujours avec notre scooter, nous partons une journée à la découverte des plantations de poivre de Kampot, réputé comme le meilleur au monde, et de la campagne environnante. Nous faisons un stop dans une plantation de poivre afin de voir comment il pousse (et oui c’est assez bête mais nous ne connaissions rien sur cette épice que nous consommons pourtant tous les jours) et bien évidemment, on en achète. Il est vraiment délicieux ! Nous partons ensuite à la découverte des grottes de la région et prenons quelques photos du lac secret (pas du tout secret soit dit en passant mais très beau). Nous sommes assez surpris de voir les enfants qui nous collent pour nous servir de guide et par la suite nous demander de l’argent. Nous n’avions pas vu cela précédemment dans les autres pays d’Asie que nous avons visités. C’est un peu dur à voir mais nous ne leur donnons rien car nous ne voulons pas les inciter à continuer.

Les plantations de poivre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La campagne aux alentours 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le marché aux crabes de Kep.

Nous dégustons le crabe de Kep au poivre de Kampot. Un délice !

img_1610.jpg

Après cela, la plage nous manque déjà. Nous prenons le bateau le lendemain qui nous conduit sur l’île aux lapins. N’essayez pas de trouver des lapins sur l’île, il n’y en a pas ! L’île tire son nom de sa forme qui ressemble à un lapin. Située à 40 minutes au large de Kep, il est très facile de s’y rendre pour la journée mais nous préférons y passer la nuit pour en profiter un maximum. A peine débarqués, nous trouvons un bungalow sur la plage pour 10$ la nuit et tenu par Simone (une locale avec un nom français qui nous a bien fait rire). Au programme : lecture et baignade. Que la vie est dure ! Nous nous baignons une fois la nuit tombée avec le plancton phosporescent. C’est assez fou de voir des sortes de milliers de petites diodes s’allumer à notre contact dans l’eau.

L’île aux lapins

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois de retour sur le continent, nous prenons le temps d’aller visiter la ville de Kampot et le parc national de Bokor. Ambiance surnaturelle assurée dans ce parc. A l’époque où le Cambodge était français les colons y avaient construit un hôtel, un casino, une église et quelques maisons. Peu de temps après tout a été abandonné quand les colons ont fuit au moment de l’indépendance du pays. Aujourd’hui un programme de réhabilitation est en cours mais tout semble tout de même encore à l’abandon et fantomatique.

Le parc de Bokor

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close